Quelle école pour nos enfants?

2
281
Apprendre autrement Mamansem

J’ai déménagé en fin d’année dernière, pour la commune d’à côté plus calme et dont le niveau des écoles me convient mieux.

Eh oui, avant de venir dans le Sud, cette question ne m’avait jamais traversé l’esprit. Ma Biquette 1 était dans une structure privée qui me satisfaisait pleinement. A notre arrivée ici, les enfants ont été mise dans l’école publique de la commune. Et là, j’ai découvert un autre monde.

Je tiens à préciser que cet article n’est pas pour distribuer des bons et mauvais points à un système privé ou public.

Cependant,  j’ai découvert dans cette école ce que c’était la difficulté de l’équipe pédagogique à suivre le programme,  le manque de stimulation des « élèves qui s’en sortent » pour prioriser ceux dont on doit élever le niveau, des classes avec des niveaux divers (merci l’Interdiction du redoublement),  le manque d’approfondissement de certaines notions pour peur de « perdre du temps sur le programme »,….

Au vue de tout cela,j’ai donc décidé de changer de commune pour une école avec une pédagogie plus en adéquation avec mes attentes.

Mais cette fuite en avant, ne règle pas une série de questions que je juge préoccupante: Quelle école pour demain? Pourquoi l’école Française est devenue la championne du monde des inégalités sociales? Comment plus de 40% de nos enfants sortent du primaire avec des lacunes? Pourquoi nos enfants ont perdus le Goût d’apprendre? 

Bref, il est évident qu’il est nécessaire de repenser notre école? Mais Comment?

Aujourd’hui on dénombre près de 900 écoles privées (maternelles, primaires, collèges et lycées), des écoles pas soumis aux méthodes pédagogiques de l’Education Nationale (méthodes Montessori, Steiner-Waldorf, Freinet, écoles catholiques, …).

Cette offre d’écoles différentes répond bien à une demande de parents. Ne devons pas essayer de changer l’école publique? Le Ministère de l’Education semble prendre conscience du besoin de changer le système en étant à l’affût d’actions innovantes et à l’initiative d’expérimentations pédagogiques.

Nous devons permettre aux institutions publiques de cultiver en nos enfants l’entraide, la coopération, la confiance en soi, la prise d’initiative, …. Ce sont tous ces points qui feront de nos enfants les Entrepreneurs  et Citoyens de Demain.

Je suis convaincue que ce changement :

  • requiert notre prise de conscience en tant que parents.
  • demande la mise en place d’un système de co-éducation afin de permettre à nos enfants de donner du sens à leurs apprentissages, créer un lien entre ce qu’ils vivent à l’école et en famille.
  • exige de rendre les enfants acteurs de leurs enseignements en leur permettant de choisir leurs activités.

Je fais partie de ces gens qui veulent continuer à croire que notre système éducatif  doit être une chance pour chaque enfant de vaincre les inégalités de notre société. Alors, je ne veux pas baisser les bras et je m’acharne.

Les Parents d’élèves de notre école avons mis en place:

  • des après midi jeux de société afin de sortir les enfants de devant la télé et de remettre le jeu au cœur des apprentissages.
  • travaillons avec les animateurs de temps péri scolaires afin de mettre en place des jeux coopératifs dans la cours de l’école.  Je suis convaincue que apprendre aux enfants à gérer les conflits et la pratique  de l’empathie peux réduire les jeux et actes violents dans les cours de récréations.
  • organisons plusieurs actions dans la cours de récréation autour des événements de la vie des enfants pour leur apprendre à vivre ensemble et à ce respecter.

Avez-vous d’autres idées pour dessiner les contours de l’école de demain de nos Enfants?

Je suis toute ouïe…

Quelle école pour nos enfants Mamansem
PARTAGEE
Article précédentSamedi en musique de Mamansem
Article suivantBlague de Biquette1
Amoureuse de la vie, je conçois le quotidien comme une école gratuite sur le développement personnel. Maman de trois Biquettes et salariée à temps plein, je suis pleinement Maman et me découvre tous les jours au travers de mes filles.

2 Commentaires

  1. Tout le monde est d’accord pour dire que certaines choses ne vont pas avec l’école française et pourtant, rien ne bouge. Peut-être que c’est bien l’un des premiers problèmes : les métiers changent, naissent, disparaissent, les besoins en formation évoluent… mais l’école ne bouge pas ou si peu. Mes enfants sont scolarisés en école privée, c’est un choix que nous avons fait et que je n’ai jamais regretté : l’écoute du personnel d’éducation, leur présence, leur capacité à aider les enfants à grandir et à progresser est excellente.

    • Pour avoir connu les deux systèmes Privé et Public, je comprends tout à fait ce que tu dis. Etant dans la situation où l’école privée a une liste d’attente interminable, je suis devant toute ces questions. Et je ne comprends pas pourquoi le Public n’apporte plus cette écoute, cet accompagnement qui a autrefois fait sa grandeur. Je me dit que pour que les choses bougent nous devons peut être en tant que parents manifester notre indignation pour la situation actuelle et nos souhaits pour l’avenir de nos enfants. Dur dur d’être parents de nos jours….

Laisser un commentaire

Tapez votre commentaire !
Entrez votre nom ici svp