Lettre à la mamansolo que j’ai été

2
177
Mamansem Mamansolo
Mamansem Mamansolo

Chère Mamansem Mamansolo,

Cela fait 10 ans que ta route a croisé celle de Papa Grognon. Aujourd’hui je veux parler à cette maman solo que tu as été.

Aujourd’hui je veux te dire que je t’admire.

J’admire le courage qui t’a animé pour décider de partir ,ne pas rester dans cet environnement qui devenait malsain pour toi.

Partir au risque de te retrouver seule, sans l’appuie de tes proches,  à 2 mois de grossesse. Accepter de faire face à tous, rejeter jour après jour la pression de la société qui dicte au couple de rester ensemble « pour le bien de l’enfant ». Comme si un enfant pouvait réparer ce qui est cassé! Comment donner à un être aussi frêle et innocent la responsabilité de la survie d’un couple? Comment ignorer que l’arrivée d’un enfant est un bouleversant pour tous les couples, même les plus solides. Alors qu’en serait-il d’un couple en fin de vie?

J’admire ta vision si nette de l’avenir que tu as tracé pour vous deux: cette enfant et toi. Avenir voulu et désiré tellement fort que cela est devenu réalité.

J’admire le mental de lionne que tu as. Ce mental qui ne laisse place à aucun doute. Une détermination qui a trouvé écho auprès de ceux qui t’entourent et te croisent.

J’envie ce sourire qui est toujours dessiné sur tes lèvres. Un sourire comme un défi à la vie de faire autrement que de t’être favorable.

mamansem souris à la vie

Toutes ces nuits sans sommeil, à refaire les meilleurs calculs budgetaires aux centimes prêt, une précision à faire palir le Ministre des Finances.

Tous ces repas imaginés et pas avalés mais nourrie du bonheur de voir mon enfant ne manquer de rien.

Dix ans plus tard, je reste sans voix devant la résistance à la douleur dont tu as fait preuve pendant cet accouchement. Seule dans cette piece où le corps médical a decidé de déclencher un accouchement à 17h. Accoucher le lendemain du déclenchement à 21h35  (soit 28h après le début du déclenchement) dans une salle remplie d’éléves médecins, d’infirmières soit une bonne quinzaine de personnes devant mes pieds écartés et mon corps souffrant. Tant de monde devant la grande solitude d’une future mamansolo.

Je n’ai rien à te pardonner mais au contraire tellement de choses à apprendre de toi: Détermination, maitrise de la loi d’attraction, courage, dépassement de soi, amour inconditionnel, rage de vaincre, sérénité face au futur, ….

Pardonne à celle que je suis aujourdh’ui de parfois oublier ton parcours. Pardonne moi la faiblesse qui parfois m’anime.

Aujourd’hui encore tu m’insouffles que tout est possible et qu’il ne faut jamais mais jamais baisser les bras.

Je veux te dire que je suis fière de toi.

Je veux te remercier car sans toi je ne serai pas celle que je suis aujourd’hui.

A toi, le parent qui me lis, ne te sous-estime pas. Ta rage de vaincre et ta détermination est un réel pouvoir. Pardonne toi tes limites et utilise ton énergie à la réalisation de tes projets. Et quand , la nuit arrive avec ses moments de doute, regarde ce que tu as déjà accomplis et sois fière de ton parcours.

Vous êtes fortes, tellement plus fortes que vous ne le pensez !

 

 

PARTAGEE
Article précédent5 Choses qui te font détester les vacances
Article suivantMon ado, le téléphone et Moi
Amoureuse de la vie, je conçois le quotidien comme une école gratuite sur le développement personnel. Maman de trois Biquettes et salariée à temps plein, je suis pleinement Maman et me découvre tous les jours au travers de mes filles.

2 Commentaires

  1. Hello Mamansem! Très bel article! Je n’aurais pas pu dire mieux. Je me reconnais dans beaucoup de choses. Et c’est vrai qu’en tant que « maman solo » il est bon de voir ou revoir ce que l’on a accompli! Et félicitons nous 😁. Merci à toi pour ces mots 🙏🏾👍🏾 Gros bisous
    Tinouche

Laisser un commentaire

Tapez votre commentaire !
Entrez votre nom ici svp