L’Amour à la Française

16
98
Droit de m'exprimer Mamansem

Je vous parle souvent de mes pensées, de mes réflexions mais j’ai du mal à parler de moi. Qui suis-je? Quelle est mon histoire?

Aujourd’hui, je vous livre un peu de moi. Un exercice pas facile pour une personne qui a encore du mal à se dévoiler.

Je suis née dans un pays chaud à 5 400 km à vol d’oiseau d’ici. A l’âge de 10 ans ,j’ai vécu dans ce pays une 1ère guerre civile. Je dis 1ère parce qu’il y en a eu une autre. Ces guerres m’ont ôté mon enfance et par la même occasion la confiance en mon prochain, la confiance en l’homme.

« L’Homme est un loup pour l’Homme ».

Trop souvent, cette citation a définie mon monde.

La lecture et l’écriture ont été mon refuge pour masquer un mal être permanent. Ce sentiment de ne jamais être à sa place, d’être en décallage complet avec les autres. Quand adolescente, mes copines prenaient des photos, faisaient des plans d’avenir, moi j’étais trop consciente de la fragilité de la vie pour me lancer dans de telles rêveries.

C’est une histoire d’amour qui m’a sauvé. Une de ces histoires d’amour qui nous tombe dessus quand on n’y pense pas.Tel dans « Coup de foudre à Notting Hill », il m’a choisi. Il m’a relevé, m’a reconstruit et élargie mon Champ des possibles.

Cet amoureux c’est La France.

La France m’a choisi, moi si loin d’elle avec mon peu de moyens financiers. L’immigration choisie, ça te parle???? A presque 18 ans, j’ai attérie ici avec un bagage de 10 Kilos.

Ce pays m’a redonné la Paix. Cette terre a fait renaître de ses cendres un être perdu et apeuré. Cette patrie m’a redonné le droit de rêver. Parce que j’avais arrêté de rêver à l’âge de 10 ans.

Comme dans chaque histoire d’amour, j’ai appris à te connaître, à regarder le monde avec tes yeux, à oser rêver de nous, à t’aimer. De toi, j’ai tiré ma confiance en moi et la force d’apprendre des moments difficiles. De ton histoire, je tire le courage de m’indigner des injustices et la force de marquer ma singularité.

Je suis une Française amoureuse de son pays et reconnaissante envers ma mère patrie. Je t’aime malgrè tes imperfections qui sont,à mes yeux, d’autant d’occasions de me permettre d’oeuvrer pour Notre Avenir Commun.

Je suis MamanSEM, une Maman qui s’aime et une Maman qui sème l’espoir!

Viens me partager ton histoire, ton vécu, cette force qui te fait avancer….

 

 

 

PARTAGEE
Article précédentVie de couple Act 1
Article suivantVie de couple Act 2
Amoureuse de la vie, je conçois le quotidien comme une école gratuite sur le développement personnel. Maman de trois Biquettes et salariée à temps plein, je suis pleinement Maman et me découvre tous les jours au travers de mes filles.

16 Commentaires

  1. On a la même histoire, même provenance, arrivée au même age, française et amoureuse de la France cette terre d’accueil qui a su nous redonner ce que l’on mérite et nous la lui rendons bien

    • Merci Stéphanie pour ton commentaire. C’est vrai qu’il faudrait plus souvent accepter de voir que nous sommes dans un beau pays, pas parfait mais plein d’opportunités quand même. Bisous

    • C’est un réel plaisr de lire ton commentaire MumChérie. Je t’avoue que l’Espoir est mon moteur. C’est à lui que je me suis accrochée depuis mes 10 ans.Et il me le rend assez bien ☺

    • Tu as raison Amélie, l’enfance est ce qui nous définie et nous forge.C’est pour cela que je suis convaincue que tout ne s’écrie pas dans l’enfance. C’est pour cela, je pense, que j’ai le besoin de plus m’investir pour les enfants et familles démunies. Le syndrôme du survivant me diras tu???

    • Merci Bébé est arrivé pour ce commentaire.Le chemin a été long mais maintenant je me sens capable de partager mon vécu. Est-ce mon grand âge ou le résultat de mon travail personnel? Le fait est qu’aujourd’hui je m’accepte pleinemet avec mes blessures et mes succès et que je suis prête à en parler!☺

    • Merci Mumtwokids.Nos coups durs font de nous de personnes plus belles et plus résilientes, en tout cas, c’est ce que j’espère et je pense.
      Encore merci pour ta fidélité sur ce blog. ☺

  2. Merci de ce partage si authentique… Le déracinement n’a tout de même pas du être simple, mais tu as l’air d’avoir un tel respect pour ton pays d’accueil, pour le pays que tu as choisi, que cela en est réellement touchant…

    Virginie

    • Oui, l’arrivée n’a pas du tout été facile. J’ai réellemment de la gratitude et de l’amour pour notre pays. Et je pense qu’il est important de luirendre hommage de temps en temps ☺

    • Merci Sylviane! c’est une vrai joie de te voir là et d’avoir ton opinion. Oui, comme tu le dis, une évidence.Tous les jours, je m’emploie à transmettre cette vision et cette amour à mes enfants.☺

Laisser un commentaire

Tapez votre commentaire !
Entrez votre nom ici svp