Et si nous commençons par nous SENTIR LEGITIME de réaliser nos rêves

8
152
Etre soi-même

Hier, j’écrivai dans l’article Oser Croire en son potentiel qu’il fallait « Aller à sa propre rencontre en se sentant légitime de faire telle ou telle chose.« 

« Se sentir légitime de faire telle ou telle chose », plus facile à dire qu’à faire.

C’est frustrant de « se sentir appeler par telle ou telle activité » mais de ne pas oser se lancer parce qu’on ne se sens pas légitime. Ne pas se sentir légitime est plus que ne pas se sentir capable. Ne pas se sentir légitime c’est presque « se sentir usurpateur », ne pas « se sentir à sa place ». Mais pourquoi suis-je mon plus gros frein?

Quand j’y repense, je me rends compte que divers points qui nous paraissent raisonnables sont en fait des freins justifiant cet état « d’imposteur ».

Nous nous répéttons: « Mais non, je ne peux pas faire ceci, il me manque cela ».  Ou encore « Non, je n’ai pas assez d’expérience, pas de diplômes, pas de temps, pour me lancer dans ceci ». » Je vais attendre que les enfants grandissent » (alors celle là c’est ma préférée parce que je me suis amusée à recenser le nombre de fois que spontanément j’ai chargé moralement mes enfants pour justifier mon manque de courage, pour ignorer mes peurs!).

La question est : Comment faire pour se sentir légitime?

Alors là, mes amis(es) si vous vous attendez à une réponse universelle ben c’est ripée. Cette quête est personnelle , tout comme l’était la quête du St Graal (Mdr!!)

Plus sérieusement, j’ai identifié un schéma qui mène à cette réponse:

  • Lister de manière objective les raisons qui créent en nous ce sentiment d’illégitimité. Pourquoi je ne me sens pas légitime d’exercer telle profession? de faire telle activité? de porter tel projet? Est-ce les diplomes? Est-ce un manque de confiance en soi?
  • Etablir un plan d’actions pour traiter ces freins. Par exemple, je ne me sens pas légitime parce que mon anglais est juste pourri. Ben ,j’ai pris un abonnement sur Babbel pour y remédier. J’avoue que je liste les solutions de manière complètement impersonnelle et je sélectionne la solution qui va bien avec mon organisation, mon quotidien.
  • Mettre en place de petites actions concrètes pour booster son estime de soi. C’est le principe de la sucrerie qu’on donne aux animaux lors de spectacle. Booster son estime de soi tout comme on félicite nos enfants d’avoir mis la table. Prendre conscience de notre « mur de réussite » pour avoir une image positive de soi. C’est cette accumulation de fierté et de reussites qui vont progressivement galvaniser notre valeur. Je vous avoue que chaque membre de la famille a son cahier de reussite ainsi ça nous pousse à faire plus attentions à ces « petites reussites » du quotidien et de les souligner. Par exemple, je suis fière de me lever maintenant sans difficultés 10 min après la sonnerie de mon réveil (avant c’était 30 min après la sonnerie!!!)
  • Prenez soin de vous, de vos pensées, ne vous laissez pas perturber par des pensées négatives. J’avoue que la méditation m’aide à faire la part des choses et à retrouver la communion avec moi. Pour Papa Grognon par exemple, c’est le sport qui permet cet équilibre. A vous de trouver le rituel qui vous aidera à gagner en sérénité.
  • Apprendre à dédramatiser, prendre du recul, créer des moments qui nous font de bien. Bref, j’ai arrêter de subir mon planning. Je veux être proactive sur ma Vie. Ainsi, il y’a moins de subis. Tout ceci , m’a permis de me dégager du « temps » nécessaire pour réaliser les actions que j’ai définie précédement dans mon plan d’action.

J’ai commencé ce travail sur moi depuis Juin. Aujourd’hui, je me sens légitime de faire des choses qui me semblaient hors de portée il y’a juste quelques mois. J’ai encore du chemin à parcourir mais j’ai assez confiance en moi pour être résiliente face aux imprévus de la vie.

Pourquoi je vous écris ce billet? Parce que je me suis souvenue que le choix de faire un blog était porté par la volonté de partager avec vous mais aussi d’inspirer les autres. Si ce qui me fais du bien peut aider à l’nspiration et au bien-être d’une seule personne alors j’aurai atteint mon objectif. Bon, j’avoue aussi que je suis dans une période de « OSE ATTITUDE » (Lorie, j’ai une des paroles pour une chanson!) 

Je vous partage Ma Chanson fétiche qui me rappelle que TOUT, ABSOLUMENT TOUT, DEPEND DE MA VOLONTE ! You can did it if you really want   »  You can did it if you really want but you must try, try and try.. »(Tu peux le faire si tu le veux vraiment mais tu dois essayer, encore et encore…)

Et vous, vous-sentez vous légitime dans vos activités ? Si non, quels sont vos astuces pour Oser ?

Le courage Mamansem

 

PARTAGEE
Article précédentOSER CROIRE EN SON POTENTIEL
Article suivantDans la peau d’une maman en « recherche d’emploi »
Amoureuse de la vie, je conçois le quotidien comme une école gratuite sur le développement personnel. Maman de trois Biquettes et salariée à temps plein, je suis pleinement Maman et me découvre tous les jours au travers de mes filles.

8 Commentaires

    • Whaou, un projet musical !!! C’est vrai que une fois lancer, cela fait un bien fou de faire ce qui nous tient à coeur. C’est vraiment libérateur ! et cela rejaillie sur notre famille, nos enfants! Bravo et Courage dans ton projet. Bisous

    • Merci Virginie de souvent échanger avec moi. !C’est vrai que cette peur est très paralysante. Se dire qu’on va se jeter vers l’inconnue, OMG !!!Entre ne rien faire et rester insastisfaite et tester pour voir ce que cela donne, j’ai enfin enfin fait mon choix! N’empêche que une fois que la décision est prise, le 1er pas est tout aussi terrifiant. Comme je le dis souvent aux filles, vaux mieux dans ce cas avancer step by step ☺

  1. Je pense que tu as raison nous nous freinons tout le temps. La peur, la honte, les autres tout est une bonne excuse pour ne pas faire. Il faut du temps pour y arriver et pas mal de courage aussi. Osons ! Merci pour cet article super inspirant. Bon w end

    • Merci Stéphanie. Te voir ici est toujours pour moi un réel plaisir. Oui, en fait tout se résume dans le « Osons ». Au pire, cela ne marche pas et on pourra passer à un autre rêve au lieu de rester focaliser sur une rêve irréalisable pour nous. Bref, je traverse une période de « Ose Attitude »☺. Bon week end

    • Merci Julie! J’essaie d’avancer jour après jour. Mon précédent boulot m’avait tellement ébranlé moralement et psychologiquement qu’en démissionnant ma résolution était de ne pas me retrouver dans la même situation. Comme quoi, parfois il est impératif de tomber pour mieux se connaitre et avancer. J’ai hâte de voir les résultats de ce travail et de vous en parler. Bisous

Laisser un commentaire

Tapez votre commentaire !
Entrez votre nom ici svp