Dans la peau d’une maman en « recherche d’emploi »

31
50
Maman en recherche d'emploie

Il est 10h, je viens de faire 30 min de yoga question de rester focus sur mes priorités.

Je vous le dis, pas facile de ne pas se disperser ou s’irriter quand on est dans la position de « la maman en recherche d’emploi ». Jamais notre société n’a autant parlé de « bienveillance », de « positivité », « d’investir sur l’humain » et pourtant dans les faits nous sommes loin, très loin du compte.

Pour rappel, j’ai démissionné de mon ancien poste dans un établissement bancaire (pour en savoir plus, lire Ici).

Je suis entourée d’un mari aimant et attentionné et d’amies très proche et impliquée dans ma vie. Je ne manque pas de soutien des miens cependant je vais vous dire que même nos proches font partie de ces gens qui savent nous destabiliser. Je vais vous faire une petite liste non exhasutive de ces attitudes et phrases dont , nous, chercheurs d’emploi, pouvons nous passer:

  • Quand ton cher et tendre, rentre du travail à pas d’heure et est content de trouver les enfants douchés, le repas prêt et les devoirs faits et te lance en phrase d’entrée: « Alors tu as cherché du travail ? Ce serai bien que tu retournes au travail. » Non mais sans blague!!! Comme si je ne le savais pas….
  • Tu es là devant l’employé de Pôle Emploi et dès que tu lui dit « j’ai démissionné de mon précédent poste », il lève les yeux vers le ciel en retenant pendant quelques secondes sa respiration. Ok, message reçu 5 sur 5. Il est entrain de me dire: « Nan mais, qui peut démissionner de son travail par ces temps durs? En voilà une qui vient créer ma surcharge de travail pour un coup de tête. »
  • Quand tes proches (pour bien faire) t’appelle pour savoir dans quelle entreprise tu as postulé ce matin et la question  » Cet après-midi tu fais quelle entreprise? » Ok, vous voulez aussi que je vous tienne la comptabilité chaque jour!
  • Quand tu dis à tes proches, je vais plutôt me lancer dans l’aide à la création aux entreprises. Que tu entends:  » Non, mais tu ne dois pas te disperser. Tu te sous-estimes. Avec ton expérience, telle banque embauche ». Ok, je vois que je suis écoutée. Mais le plus fun, c’est quand la même personne te parle (avec cette étincelle d’admiration dans la voix)  » X a démissionné de son entreprise. Elle s’est reconvertie dans l’aide à la création aux entreprises et est professeur de yoga « . Naann , personne ne voit qu’on se fiche de moi ☺!
  • Quand tu cherches un job à plusieurs kilomètres de la maison et que tout le monde te dit: « Non, tu imagines ton quotidien avec les enfants à faire ce trajet ? ». Ok, en fait je dois chercher du travail dans un rayon de 5 km de la maison . Très réaliste les Amis (es)!
  • Le rappel qui fait du bien: « Je ne sais pas si tu te souviens mais il y’a les impots à payer pour le mois de Septembre alors tu devrais vite trouver du travail ». OOOhhh quelle tête en l’air suis-je pour oublier des impératifs pareil! Merci chers parents du rappel .
  • Les fêtes de fin d’année approchant, nous commençons tous à les préparer. Alors quand ta famille te dis: « Ben d’ici là tu ne travailleras pas encore alors tu n’as pas d’impératifs ». Whaou, merci pour votre confiance!

Bref, une petite liste pour vous montrer que nous nous devons de faire juste un peu attention à ce que nous disons. Rechercher du travail est déjà en soi une épreuve. Nous, chercheurs d’emploi, nous devons de rester positifs,  forts moralement. Alors certains petits pics qui affectent la confiance en soi , Non merci.

Qu’est ce que j’ai mis en place pour éviter d’être affecter aussi négativement par mes chers proches? Cela se résume en une action simple: Je me suis réapproprié ma recherche d’emploi. La recherche d’emploi est mon problème. Merci chers proches mais je suis assez grande pour savoir que j’ai une famille à assumer donc je ne peux pas éternellement vivre de mes économies. Je cherche du travail et je vous ferai signe quand je l’aurai trouvé. A ce moment là, nous trinquerons ☺! En attendant, faites moi vraiment Confiance!

Et vous, vous qui êtes peut- être dans une démarche de recherche d’emploi ou de reconversion professionnelle, quelles sont ces phrases, ces attitudes qui vous agassent?

Poste de travail

 

 

31 Commentaires

  1. Tu as bien raison. Quand j’étais au chômage je restais très évasive sur mes recherches d’emploi car les gens pleins de bonnes intentions et leurs conseils à deux balles c’est usant!!! Surtout de personnes qui n’ont jamais été au chômage!
    Et cette période très tendue au boulot pour moi pareil je n’en parle que très peu sauf à mon mari… personne n’est au courant des mes entretiens et de mes envoies de cv…

    Bon courage !!!

    • Tu as raison Marion, les gens veulent aider mais leurs commentaires n’aident pas du tout. Moi ausi, je fais le choix de rester très évasive sur ma recherche d’emploi. Dur dur de rester focus et positive dans sa démarche dans ces conditions là!
      Courage pour ta recherche d’autres choses. Tu as raison de chercher ailleurs si où ton boulot actuel ne te conviens pas. Nous devons rester maître de notre vie. Bisous

  2. Mais que les gens peuvent être maladroits… J’avais suivi ton mal-être et ta démission, j’avais pas tilté que tu étais dans la banque à l’époque. Tu étais en agence ? J’y ai travaillé !! Alors, je sais que cela peut-être très très compliqué.

    J’espère sincéremment que tu trouveras rapidement ta voie. ici, c’est toujours en réflexion et ce n’est pas évident du tout

    bon après-midi

    Virginie

    • J’étais en Agence Maman Sur Le Fil. Oui, nous avons plus de points communs que tu ne le penses MDR ☺.
      Ma voie est trouvée maintenant reste à me dénicher un job dans cette voie ☺. C’est ce qui n’est pas forcément facile pour mon entourage. Je ne quitte pas la banque pour éléver des chèvres en montagne. je reste dans le même financier mais bon, je me suis préparée au changement , je dois leur laisser le temps d’accepter ce changement.
      Bisous

  3. c’est sur qu’il y a des réflexions lancées sans méchanceté, mais qui tombent tellement à plat et finissent par irriter…Chercher du travail est vraiment difficile, quelque soit sa situation, et on a bien besoin d’un encouragement, mais comme toi je crois que ça reste aussi une démarche personnelle, sur laquelle il est pesant de rendre tout le temps des comptes.

    • C’est le sentiment de devoir rendre des compte qui est usant. Je finis par me dire qu’ils ne me font pas confiance. LA fille qui dit qu’elle envoie des CV alors qu’elle est accro au Télé Achat…. Bref, ça a semblé un peu rude pour tout le monde mais le choix de me réapproprier ma recherche d’emploi est en définitive la meilleure des solutions. Bisous ☺

  4. Bonsoir !

    Ton article me fait sourire, mais pas le genre de sourire où on en rigole, c’est le sourire du « mais comme je te comprends ». Bien que la situation ne soit pas identique, dès que l’on est demandeur d’emploi, nous sommes supposés accepter n’importe quel boulot.

    Et puis ta conseillère qui te fait remarquer que tu n’aurais pas dû quitter ton poste.. -_-, avec un peu d’empathie et de logique, elle aurait compris ta situation..

    J’avoue j’ai aussi souri à ton article parce que j’ai aussi fait un article sur ce sujet mais dans « mon domaine ».

    Courage à toi et crois en tes capacités 🙂

    • Merci Vae Soli pour ce commentaire très positif. J’aimerai bien lire ton article. Où est ce que je peux le consulter?
      Quand j’ai écris ce billet, je commençais insconsciemment à baisser les bras. Tu crois en toi, tu as une super bonne idée, et des phrases et des attitudes finissent par te miner le moral.
      Mais c’est cela la Vie, rester forte et continuer à travailler pour réaliser ses rêves. Alors merci encore pour ce commentaire si touchant et j’espère pouvoir encore échanger avec toi.
      Bisous

      • Merci à toi de m’avoir répondu ^_^. J’aime bien quand la/le blagueuse./r me répond! En plus, j’ai cru que mon message n’était pas passé Oo.

        Concernant mon article, le voici https://vaesoliblog.wordpress.com/2017/09/22/la-vie-dune-rescapee-demandeuse-demploi/
        C’est un peu particulier parce que ça parle de ma situation spéciale en plus d’être demandeuse d’emploi.

        Sincèrement, ne baisse pas les bras. J’avoue que je ne me suis pas encore prise le temps de regarder tout ton blog et de lire ton article concernant ton projet. Mais j’en suis certaine que si tu en parles c’est que tu en as murement réfléchi. Je connais bien cette situation de reconversion puisque j’en ai fait une ^_^. Donc si tu as besoin de conseils quelconques ou des idées pour que ton conseiller pole emploi accepte ton dossier, n’hésites pas à me le dire ^_^. Le mien a accepté assez rapidement mon dossier ^_^.

        Je t’avouerai que ça m’agace énormément quand je vois/lis que des conseiller(es) n’ont pas pris en compte l’avis du demandeur d’emploi. Non pas parce que j’en suis une aussi, mais parce que c’est mon domaine de reconversion et jamais de la vie je réagirais de cette manière -_-° . Je suis peut être un peu trop humaine XD.

        Crois en toi, en tes qualités, compétences. Continue d’avancer et tu vas y arriver!

        Bisous !

        • Merci pour ces paroles positives! Je n’hésiterai pas à te contacter en cas de besoin. Je ne baisserai pas les bras ☺. Je suis déterminée à avancer et Oser croire en moi en dépit de ce que pensent ou disent les autres. Bisous

  5. Ton article me fait écho.
    Je reconnais que les gens peuvent être terriblement maladroits et même blessants ! Certains veulent bien faire d’autres te « remettre dans le droit chemin » des fois que tu aies perdu de vu tes priorités (ce qui donne un côté donneur de leçon un peu désagréable). Le soutien est une chose et le harcèlement encore une autre…
    Mais ce que je retiens dans ton article et qui m’ouvre les yeux c’est ta volonté de te « réapproprier ta recherche d’emploi ». Je trouve que ça sonne particulièrement juste !

    • Merci Julie. Comme tu le dis si bien, les gens pensent nous « remettre sur le droit chemin ». A croire que rester à la maison quelques temps te fait sortir de la réalité du monde du travail. J’ai eu l’impression que je n’étais plus assez « grande ni intélligente » pour connaitre mes priorités. Je ne leur enveux pas parce que ça part d’un bon sentiment. C’est là que je me suis rendue compte qu’il fallait que je me réapproprie ma recherche d’emploi. Si j’ai besoin d’aide, je ferai signe mais en attendant c’est mon problème.
      Courage, nous vaincrons ☺

  6. Je ne cherche pas d’emploi mais je suis expatriée. Situation pas très enviable car j’ai quitté mon emploi pour suivre mon mari ! Le jour ou je rentre en France et vais a pole emplois je te demanderai des cours intenses de yoga! Courage a toi. Bisous

    • MDR Stéphanie!!!! Moi aussi j’ai du démissionner pour suivre mon mari qui était muté à 1200km de la maison et loinde toutes attaches. C’est aussi pour cela que dans ma recherche actuelle, je cible plus certaines structures parce qu’il peux encore être mtée dans 1an. Et je t’avoue que devoir de nouveau démissionner ne m’enchante pas. Mais rester dans la même structure et le suivre sans démissionner : Mon rêve!
      Bonne journée. Bisous

  7. Je viens de découvrir ton article – et ton blog – et oh là là comme ça me parle! Après la naissance de mon fils ma boite m’avait déjà dit qu’ils allaient me licencier dès que possible (sympas hein) donc je m’étais bougée pour trouver autre chose (une boite de commerciaux sans scrupule mais avec un magnifique site internet et d’excellentes référence). Après être rentrée en pleurs tous les soirs durant la période d’essai je me suis cassée avec l’OK de mon mec bien sur. Depuis, c’est la panique. Car je m’oriente vers le conseil en marketing digital. Je finis une formation et suis aidée d’une amie qui travaille dans le secteur – donc pas toute seule heureusement.
    Mes proches m’envoient des annonces qui utilisent des mots vagues comme marketing ou français (je suis en Italie) parce que ça peut m’intéresser. Et évidemment « parce que j’ai du temps » « vu que je suis à la maison » je vais faire les papiers, chercher notre fils, les courses. Ou « pourquoi tu ne donnerais pas des cours de français », ma préférée.
    J’ai de plus en plus de mal à camper sur ma position et en ai parlé à coeur ouvert avec mon mec histoire de sentir qu’on est une équipe.
    Je tiens bon en pensant au malaise qui m’habitait après des années la boule au ventre dans des ambiances minées par la jalousie et la mauvaise compétition. Je vaux, nous vallons mieux que cela. Tu as raison, les autres n’ont pas besoin de comprendre ou de s’immiscer.
    Avec toute ma compréhension et une bonne dose de gentillesse,
    A bientôt
    Aurélie

    • Ah Aurélie, oui je te comprends! En fait, on doit chercher le boulot en même temps qu’on fait tout le reste. Moi j’ai 3 enfants, donc en même temps que je vais chercher les enfants à la sortie de l’école, que je trouve les activités sportives diverses de nos enfants, que je gère la maison, je dois aussi être performante à la recherche de boulot!
      Et puis, le plus dur est comme tu le dis, c’est que nos proches semblent oublier le mal être que nous avons vécu et pourquoi nous aspirons à autre chose.
      Courage Aurélie. Je ne peux que te souhaiter de rester focus sur ton objectif et être compréhensive envers eux. Un jour, ils verront pourquoi tu as mis tant d’énergie pour ce renouveau.
      Heureuse d’échanger avec toi et hâte de te voir de nouveau sur le blog.
      Bisous ☺

  8. C est dans ces moments que seule ta niack et ton  » je sais où je vais « t aideront.
    Il faut te convaincre au quotidien de ce que tu veux .
    J ai arreté d ecouter mes proches lorsque je me suis rendue compte que certains vivaient ma recherche par procuration (oui oui je cherchais LEUR emploi de rêve, pas le mien).
    Lasser des remarques infantilisantes (C est bon, ma crise d ‘ado est derrière moi depuis for longtemps), comme tu le dis si bien ,je me suis reapproppriée ma recherche.
    En bref, tu es une grande fille qui sais ce qu elle a à faire. Penses juste à faire appel à nous pour trinquer😉🎊🍻

    • Merci Sylviane pour ce commentaire qui m’a fait énormément plaisir. Tu as parfaitement raison, on recherche « Le Job de Leur rêve »!!!
      Je n’ai aucune envie de me justifier auprès de mes proches sur ma « réelle motivation » à « rechercher du travail ».
      Et tu as raison sur le fait que c’est mon « envie d’avancer », mon « courage » qui m’aideront. Et oui, je n’oublierai pas de vous inviter pour trinquer ☺☺

  9. tu es au chômage : tu personnifies les peurs de tout le monde.. ils ont peur que tu ne cherches pas, que tu ne trouve pas, que tu te retrouves sans le sou…. alors ils te parlent de leur peur, et c’est bien maladroit, car effectivement tu as plus besoin de soutien et d’ondes positives.. tu as trouvé comment ne pas te laisser envahir par leurs remarques, super ! moi, je suis en train de me réorienter. j’ai tout plaqué, pour me lancer. je suis pétée de trouille, alors les peurs, elles sont avec moi, même pas besoin d’aide extérieure.. heureusement pour moi, c’est plutôt l’inverse, j’ai du soutien de mes proches ( et ceux qui flippent je leur parle le moins possible) malgré tout, les  » ça en est ou, ca y est, tu as démarré ?? » ça me met la pression (encore plus) car non, c’est long, et chaque chose en son temps, je n’arrive pas a tout faire en même temps. surtout que comme tu dis, je gère en même temps les courses, les enfants qui heureusement sont a l’école, donc les journée de « travail » sont relativement courtes…. allez courage ! moi je sais que tu vas trouver !

    • Merci Maman Délire pour ce commentaire. Tu m’as fait voir un point que j’avais omis: « je personnifie leurs peurs ». C’est vrai que « la peur de manquer » est très présente par ici ☺☺! Je te remercie pour tes encouragements. Oui,j’ose le déclarer: « je vais trouver ce boulot, celui qui correspondra à mes attentes. » Encore heureux que mon naturel positif m’aide à garder mon moral en forme ☺.
      Je suis super heureuse et touchée de te voir sur mon blog Maman Délire. Je suis une fan!

  10. J’ai eu droit à la même remarque pour les fêtes de fin d’année ! Je recherche un poste depuis deux mois et la semaine dernière on m’a dit : « Quand on veut du travail on en trouve c’est pas compliqué » Et pourtant ce n’est pas faute de postuler tous les jours encore et encore !

    Le summum a quand même été : « Du coup Joy vu que tu n’as pas de travail tu pourrais organiser Noël cette année tu n’as que ça à faire » Ma réaction : « Tu lis en l’avenir et tu sais que je n’aurai pas de travail en Décembre ? »

    Merci pour ton article qui m’aide vraiment à déculpabiliser de cette situation !

  11. Merci pour ton partage Joy! La maladresse dans les propos! Encore cette semaine, un proche qui a lu l’article a voulu s’excuser en me disant que c’est parce qu’il ne me sentait pas particulierement motivée dans ma recherche !! OMG!!
    J’adore ta réponse pour Noêl !!! Le second degré, notre secours et sauveur ☺
    Si mon article a pu t’aider à déculpabiliser, j’en suis plus qu’heureuse.
    A bientôt sur ce blog ou sur le tien.
    Bisous

  12. Dès qu’on est dans cette situation comme la vôtre, les gens ne peuvent s’empêcher de faire ses remarques là sans savoir que la personne en face est un être humain avec des émotions, des envies… On s’en prends toujours plein la tête, je suis salarié et mes parents flippaient que je n’ai pas le CDI en ayant des enfants, je l’ai ce CDI mais est ce que ça rend heureux, est on vraiment en sécurité? mon projet c’est de créer une activité en complément de mon job et quand ça marchera du tonnerre, je m’en vais.
    La bienveillance des autres c’est bien gentil, mais que veut la personne qui est dans cette recherche? Le plus important dans le boulot c’est de kiffer ce qu’on fait et chaque jour, qu’on se réveille et qu’on a la patate de faire ce projet ou ce travail qui nous fait vibrer. Bonne recherche et bravo pour cet article.

    • Merci David pour ce commentaire très touchant. Tu as raison sur le fait que nous courons derière un cdi qui ne nous rendra pas forcément heureux. Je suis d’accord avec toi, le plus important c’est de choisir le travail qui nous rend heureux et fière de se lever le matin. » Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras jamais à travailler un seul jour de ta vie.  » (Confucius) Merci pour tes encouragements et j’espère encore échanger avec toi sur ce blog ☺

  13. Le plus difficile à gérer, c’est la peur de l’avenir, de se lancer dans l’inconnu : pas facile de faire accepter cet aspect à l’entourage. Je suis en plein projet de reconversion professionnelle, au tout début, et j’avoue que l’incertitude de retrouver un job après ma formation a tendance à me gâcher un peu le plaisir….

    • Oui, j’ai remarqué que mes proches ont une réelle « peur de manquer ». La peur que j’arrive au bout de mes économies et que je ne trouve pas de travail à temps. tu as raison que l’incertitude finie par nous gagner et gâcher le plaisir de faire quelque chose de nouveau… Il ne faut rien lâcher et avancer ☺

  14. Licenciée début Juillet, j ai eu le droit au « cool tu vas avoir un été tranquil » ou au « ça t évite de chercher un mode de garde pour cet été avec les enfants  » … cool est pas le mot que j aurai employé … en effet , j ai garde les enfants à plein temps Tout l été … donc stressée de ne pas entamer correctement ma recherche d’emploi… et sans profiter du Tout des « vacances »
    Puis forcément à moi d’organiser toute la rentree… et puis je suis licenciée on va pas payer de garderie le soir, ni de babysitter ou autre le Mercredi … cest Bibi qui dépose et recupere les enfants (ils font 8:30/16:30 Lundi /Mardi /Jeudi /Vendredi)
    Ce qui me laisse 9:00/16:00 , 4 jours par semaine pour faire le ménage la lessive les courses préparer les repas , chercher/ préparer des activités pour le Mercredi … ah oui j oubliais … chercher du travail et passer des entretiens dans ces mêmes créneaux … 8 ans en arriere sans enfants, et moins d expérience …j aurai sans doute eu bcp plus confiance en moi, en mes disponibilités et en l’effort que je pouvais fournir Dans cette recherche d emploi… Un licenciement , même collectif est déjà un gros coup sur la confiance en soi. La recherche d’emploi … un autre . Le fait d être maman, avec bcp de contraintes à gerer … pourrai finir de m achever … les petites phrases assassines sans en avoir l’air … quel manque de finesse …
    dur dur de reprendre confiance
    Je note neanmoins une plus grande sensibilité de la part de ceux qui sont déjà passé par la …
    et pour info , pour TOUS: oui je cherche du travail et j aimerai VRAIMENT me sortir de cette situation de « maman à temps plein » pour reprendre une vie active , professionnelle, resocialibiliser et … ramener ma part de salaire …

    • C’est vrai qu’après une expérience difficile, nous avons déjà notre confiance en soi en berne. Et nous attendons tellement de compréhension et d’encouragement de nos proches que toutes ces phrases attaquent le moral. Pour moi le plus dur c’est vraiment la remise en question de notre volonté de trouver du boulot et de nous épanouir professionnelement. A croire que « garder les enfants » plein temps est du repos. Je te comprends tellement. C’est rassurant et en même temps fou de se rendre compte que je ne suis pas la seule dans cete situation. Quand j’ai écris cet article, je me sens tellement « bête » en me disant que je me comportais comme une enfant pourie gâtée. Ton commentaire me rassure tellement. Je croise les doigts pour que tu puisses trouver du travail. Quand tu l’auras, tu me diras question de fêter notre victoire. Bisous ☺

Laisser un commentaire

Tapez votre commentaire !
Entrez votre nom ici svp