La course aux followers et par ricochet aux marques

14
408
Je consomme donc je suis

En intégrant la Blogosphère, je découvre jour après jour un monde impréssionnant pleins de toiles tissées les uns avec les autres: Le Monde de SPIDERMAN!!!

Pour exister dans ce monde, il faut tisser son réseau, créer sa communauté. Des termes qui m’étaient encore inconnus il y’a juste quelques mois.

J’ai ainsi découvert, celles (ceux) qui font rêver les foules, celles (ceux) qui allument l’étincelle dans le regard des marques: les influenceurs!!! Mais que doit-on sacrifier pour le devenir?

J’ai toujours utilisé les vidéos de nos chers Youtubeurs pour faire telle ou telle activité avec mes Biquettes. Ce que j’ai longtemps ignoré (ou voulu ignoré) c’est que « être Youtubeur » est devenu un métier ou du moins une « source de revenus ».  L’envie de gloire et de succès fait de ces particuliers des professionnels ou quasi-professionnels qui produisent des vidéos avec des stratégies de monétisation du nombre de vues.

Beaucoup de marques les utilisent pour la promotion de leurs produits. Je comprends qu’il est difficile de dire « non » à cette mane de chargées de marketing bon marché. Les entreprises pensent que communiquer au travers des influenceurs revient moins cher et est plus impactant sur leur cible que les méthodes traditionnelles de marketing.

Je comprends aussi les youtubeurs qui monétisent leur travail au vue du temps passé à la réalisation des vidéos et pour certains à l’investissemnt financier en terme de produits achetés (ben oui avant d’appater la marque, il faut bien lui acheter plusieurs produits pour le faire miroiter aux autres!!!)

Mais aujourd’hui, plusieurs questions me turlupinent (Ok, j’ai perdu un pari alors je me devais de le placer ce mot). Donc je disais des questions me turlupinent: Est-ce que cette relation est rentable pour les deux parties? A quelle bassesse les jeunes youtubeurs/instagrammeurs,…  doivent faire face pour exister? Quel est le prix d’un like?

Ces questions me touchent parce qu’elles sont beaucoup plus généralistes que ça: Que devons-nous faire pour exister dans les réseaux sociaux? Cette toile tellement immense et compétitive que « attirer l’attention des marques » devient le mantra à suivre.

Le paradoxe d’une vie de mise en scène. Un métier à plein temps où des sourires sur commandes remplacent des vrais sourires. Payer à faire semblant, oeuvrer à créer une légende qui n’existe que devant l’objectif.

Quel est le véritable enjeu de tout cela quand nous savons qu’en majorité ceux qui like les marques de luxe n’ont pas le pouvoir d’achat nécessaire pour passer du like à l’achat?

Quand est-ce que la passion d’échanger avec les autres donne lieu à cette course aux followers? Est-ce pour soigner notre égo? Attirer l’attention des marques? Ou pour mettre en lumière un projet?

En Juin 2017, la célèbre youtubeuse américaine Michelle Phan a fait parler d’elle suite à sa décision de prendre du recul avec sa chaîne youtube (Marie Claire, Michelle Phan).

Devant tant de déboires sur Youtube, Facebook, Instagram,… , il est important de savoir pourquoi on fait les choses.

Je me refuse d’acheter des produits dont je n’ai pas besoin juste pour vous faire de superbes photos et vous en faire l’éloge dans le but d’attirer les marques.

Je me refuse de tellement retoucher mes photos qu’on ne distingue plus l’originalité qui en faisait la beauté.

Je me refuse de perdre mon authenticité dans un feed impersonnel parce que c’est le « filtre à la mode ».

Je me refuse de « vendre un rêve » qui m’est aussi inaccessible.

Je me refuse d’acheter un nombre de followers juste pour pourvoir exister aux yeux des marques.

Par contre, je m’engage à être 1000% moi avec mes coups de coeur, mes coups de blues, mon optimisme et mon franc-parler.

Pourquoi faisons-nous les choses? Répondre à cette question, c’est peut-être le gage de ne pas se perdre dans ce monde virtuel, digital mais qui a tant d’impact sur notre quotidien.

A toi qui me lis, je veux te dire : Garde ta singularité ☺☺

Alors chers amies (is) , qu’en penses tu? De quelle côté de la Force penches-tu?

 

PARTAGEE
Article précédentComment respecter son budget pendant les soldes?
Article suivantBen MAZUE, Chanteur Charismatique
Amoureuse de la vie, je conçois le quotidien comme une école gratuite sur le développement personnel. Maman de trois Biquettes et salariée à temps plein, je suis pleinement Maman et me découvre tous les jours au travers de mes filles.

14 Commentaires

  1. Comme toi je crois que c’est une course bien inutile…Evidemment, on rentre dans le jeu pour être lues, pour gagner une audience, et c’est bien normal il me semble de vouloir se développer quand on a des trucs à raconter. Mais quand on prend du recul, pourquoi autant? pour d’éventuels cadeaux de marque, dont on a pas besoin et qui poussent à une consommation inutile? pour satisfaire son égo, « chouette je suis tellement cool que j’influence les gens? »… Au final tout cela est bien vain, et en plus si ça marche vraiment pour une poignée d’influenceurs qui ont su se lancer au moment opportun, je crois qu’une immense majorité ne fait que courrir après une chimère sans en avoir le niveau…
    Comme toi, je préfère conserver mon authenticitié, ça ne m’empêchera pas de parler de temps en temps de produits qui ont réellement su me séduire, mais je vais pas aller spécifiquement les chercher, et je veux que ça reste tout à fait limité.

    • Tu as vraiement raison en disant « courir derrière une chimère »…
      C’est normal de vouloir montrer sa réalisation au plus grand nombre. Cela peut se faire tout en restant fidèle à soi même comme tu le dis si bien.

  2. Je suis tout an fait d’accord avec toi. Je fais cela avant tout pour le plaisir. Je n’ai pas l’utopie de croire que j’arrêterai de travailler pour me consacrer à 100% au blog.
    En revanche, j’ai fait des découvertes super via les réseaux sociaux, j’ai rencontré « virtuellement » des belles personnes et je trouvé cela super chouettes ! L’authenticité est plus importante que la célébrité !

    • C’est vrai que tout cela amène à se poser des questions sur les choses indispensables à notre bonheur ou à notre épanouissemnt. Et on se rend compte à quel point la richesse des échanges entre bloggueuses est importante.☺

  3. Je suis complétement d’accord avec toi… On peut vite se perdre dans cette course folle aux followers et aux partenariats… alors, je ne vais pas te mentir, j’en ai fait quelques uns, mais toujours en lien avec ce que je publiais avant… Je n’accepte rien que je n’aurais acheté moi-même… Je préfère suivre des comptes authentiques et imparfaits que des comptes trop lisses… Alors clairement, je partage quand j’ai envie, sans vraie ligne de conduite !
    Bon, je suis d’accord avec toi en fait !!!

    Virginie

    • Comme tu le dis , je pense que tant que les partenariats nous ressemblent cela est une continuité logique des choses. Ce qui est embêtant c’est quand cela se transforme en course déraisonnée. Je n’avais aucun doute sur le fait que tu étais dans la même équipe que moi ☺☺

  4. Je suis du même coté de la force que toi, c’est à dire juste être moi avec mes coup de cœur et coup de gueule et mon quotidien banal. Même si parfois le coté obscur peut nous attiré je me dis que je me contente de ce que j’ai (qui est déjà pas mal) j’ai fais la rencontres sur Instagram très forte et je me suis découverte une passion pour l’écriture.

    • C’est vrai le blogging m’a permit aussi de renouer avec l’écriture qui est une vrai thérapie pour moi. Et puis, toutes ces rencontres qui enrichissent notre quotidien, ces échanges d’expériences et ces amitiés virtuelles qui se tissent, tout cela n’a vraiment pas de prix.

  5. De ce que je vois, j’ai l’impression que cette course aux followers est assez propre aux blogs mode et beauté (même s’il y en aussi dans la blogo parentale). Du coup, je ne me sens pas trop concernée vu mon piètre niveau d’exigence en la matière lol. N’en reste pas moins qu’au-delà du fait que je rejoigne totalement ta pensée, j’aimerais bien savoir ce qu’adviennent ces fameux blogs ou comptes Instagram au bout d’un an ou deux. Juste par curiosité.

    Très bonne journée à toi,
    Cécilia

    • Je t’avoue que moi aussi j’aimerai bien voir ce qu’il en ai de ces blogs qui achètent les followers. C’est vrai que dans notre bulle des mamans bloggueuses nous sommes moins impactées que les blogueuses modes!

  6. Je suis entièrement d accord et partage ton avis ,je ne me vois vraiment pas vendre du rêve ou acheter des marques pour faire plaire aux autres au risque de se faire ruiner accumuler du stock dont tu ne vas même pas t en servir à l avenir .le plus important est de rester soi -meme pour finir j aime bien cette citation :c est en restant nous même que les bonnes personnes se rapprochent de nous

    • J’aime énormément ta citation, que je ne connaissais pas. C’est vrai que c’est en restant fidèle à soi qu’on attire des personnes qui sont notre reflat. Merci d’être venue sur ce blog. ☺

Laisser un commentaire

Tapez votre commentaire !
Entrez votre nom ici svp