« 3 Semaines sans Enfants ni Mari »: Le Dénouement

1
1931
S'aimer Mamansem

J’aurai voulu profiter de ma Liberté pour aller au cinéma, faire la fête, lire des livres, aller à la plage…

Mais la réalité est que JE SUIS ACCRO A MES BIQUETTES.

Mes Biquettes

 

Ces 18 jours sans elles étaient sans saveur. Telle une image en manque de couleurs.

Mes Amours sont enfin rentrées à la maison depuis quelques jours. Pendant ces derniers jours, je me suis enivrée de leurs bruits, de leurs disputes, de leurs Câlins, de leurs « Maman, tu es où ? », « Maaamaaannn !!! » quand elles s’impatientent,…

Mais si je suis sincère avec moi-même, le Bilan de ces jours de sevrage  n’est pas flatteur pour moi car :

  • Les filles ont adoré le séjour avec mamie et papa. Elles ont fait preuve d’Autonomie Émotionnelle (ce qui est de toute évidence pas Mon CAS !!!) et d’Indépendance.
  • Biquette 1 veut aller une semaine en colonie l’été prochain parce que les vacances sans maman lui ont prouvé qu’elle était Autonome et c’est évident qu’elle a soif de découvertes.
  • Papa Grognon a bien gérer seul les 3 Biquettes. Son organisation n’était pas la mienne mais la sienne a porté les mêmes fruits : Les Filles se sont amusées en vacances. Sa confiance en lui dans la Gestion des enfants s’en voit agrandie. Il ose plus parce qu’il sait qu’il peut gérer.
  • Je suis fatiguée car au lieu d’avoir de longues nuits reposantes sans enfants, j’ai eu des nuits courtes sans sommeil bienfaiteur peuplées de cauchemars !!! Des cauchemars dignes du film « Jamais sans ma fille » !!!
  • Je me dois de faire plus de chose pour moi comme des sorties, le cinéma, bref plus une existence sociale sans les enfants.

En résumé, tout le monde a bien vécu cette expérience SAUF MOI.  JE DOIS APPRENDRE  A MOINS MATERNER ET ÉTOUFFER MES BIQUETTES. Loin de moi, elles se sont adaptées, se sont amusées et ont pu gérer tant bien que mal le manque de Maman. Elles ont été Résilientes.

Pourquoi ai-je autant mal vécu la séparation? Je suppose que ce moment à réveiller en moi des peurs. Je me demande si au final le tumulte causé par nos enfants ne m’empêche pas tout bonnement de me pencher sur des questions moins plaisantes, des points plus épineux, des plaies pas cicatrisées. Des craintes comme la peur de l’abandon, des doutes sur mes capacités, la peur du rejet des autres,…

Le temps est venu de faire la Paix avec Moi, de faire Confiance  à Mes  Biquettes et à  Papa Grognon et de travailler à « Maman s’aime ».

Là, une seule chanson me vient…. «You Can did It if you really want » Jimmy Cliff

https://youtu.be/18EAqHx2lMk

Si je le veux vraiment, j’arriverai à « Etre juste Moi ».

S’aimer Mamansem
PARTAGEE
Article précédentEtat des lieux à J+6 du Sevrage
Article suivantMaman deviens une Amazone des Temps Modernes
Amoureuse de la vie, je conçois le quotidien comme une école gratuite sur le développement personnel. Maman de trois Biquettes et salariée à temps plein, je suis pleinement Maman et me découvre tous les jours au travers de mes filles.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Tapez votre commentaire !
Entrez votre nom ici svp